Publié le : 05 mars 20236 mins de lecture

Chez les professionnels du BTP, la sécurité des chantiers représente un enjeu majeur. Il faut à la fois garantir la meilleure protection possible aux ouvriers, mais également aux usagers. En respectant la signalisation routière et urbaine, vous maintenez les meilleures conditions de travail et vous prévenez des risques.

L’importance de fermer le chantier.

Lorsqu’un chantier est ouvert, le risque d’accident augmente considérablement. Il est donc important de le fermer et d’autoriser l’accès qu’aux personnes concernées. Pour cela, vous pourriez par exemple utiliser une barrière de chantier que vous trouverez sur le site virages.com. Elle vous sera d’une très grande utilité afin de définir le périmètre d’un chantier. Ainsi, les personnes extérieures ne pourront pas pénétrer dans la zone des travaux. C’est une nécessité de contrôler les entrées et les sorties, car vous limitez grandement le risque d’accident. En plus, c’est une façon indispensable de vous prémunir contre les vols.

Pour plus d'informations : Bâtiment : comment effectuer un balisage de chantier ?

La mise en place d’un périmètre de sécurité

Aux abords du chantier, le maître d’œuvre aura la responsabilité de sécuriser les lieux. Il définit les contours et cette précaution est d’autant plus vraie à proximité d’une route. Pour cela, il utilisera une structure temporaire en ayant recours à des rubans de signalisation, des cônes, un ruban de balisage ou des piquets. L’objectif est alors de respecter toutes les règles en matière de sécurité sur un chantier. Ces éléments s’utilisent généralement en extérieur, mais les mêmes précautions s’appliquent pour l’intérieur. C’est souvent le cas lorsque le chantier engendre des trous au niveau du sol. Grâce à une signalisation appropriée, les personnes seront informées de la situation et la zone de chantier sera davantage protégée. Lorsqu’une surface est considérée comme dangereuse, il est également possible de déployer des bâches ou des films plastiques au niveau du sol.

À parcourir aussi : 10 éléments de signalisation indispensables pour la sécurité d'un chantier

La protection des visiteurs et des travailleurs

Les risques sont multiples sur un chantier, car ils peuvent être biologiques, chimiques, physiques ou encore mécaniques. Tout dépend de la situation et le chef d’entreprise sera le seul responsable en cas de problème. En premier lieu, le personnel sur le chantier utilisera des équipements de protection individuels. Ce dispositif ne concerne pas uniquement les travailleurs, mais n’importe quelle personne devant se rendre sur place. En prime, il faudra également utiliser une signalisation en adéquation avec la nature des travaux. En intérieur, il ne faut pas oublier d’indiquer la présence d’une sortie de secours ou d’un extincteur. Mais également mettre en place un balisage efficace pour orienter les visiteurs en cas de problème. Encore une fois, les règles sont nombreuses, mais elles varient en fonction de la nature du chantier. La meilleure façon de prévenir les personnes extérieures et de mettre en place une zone de passage. Encore une fois, n’ayez pas peur d’utiliser des panneaux de signalisation. Bien au contraire, la signalétique avertit toutes les personnes se trouvant sur le chantier par rapport aux dangers potentiels. En cas d’outils dangereux, pour le passage d’engins de chantier, par rapport à la présence de matières dangereuses ou la chute de matériel. Il est donc préconisé d’utiliser des balises d’information, des panneaux temporaires et des pictogrammes danger. Pour renseigner davantage les usagers, n’oubliez pas d’utiliser de la peinture au sol. C’est une mesure de précaution valable en intérieur ainsi que sur la voie publique.

Quelles sont les installations incontournables pour prévenir des accidents ?

Lorsqu’une zone dangereuse est définie sur un chantier, il est important d’utiliser un traçage temporaire pour limiter les risques. En complément, appuyez-vous sur des barrières de chantier. Si par contre vous devez isoler une zone dangereuse, les mêmes prérequis s’imposent. Mais en complément, utilisez des filets de travaux, des séparateurs de voies ou des palissades de chantier. Pour la signalisation d’un danger, le cône de chantier et le ruban de signalisation sont des éléments absolument incontournables. Ainsi, les usagers de la voirie pourront facilement visualiser les situations de zone dangereuse. En cas de doute, le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels regroupe toutes les informations utiles.

La protection des employés et des usagers constitue un enjeu majeur sur un chantier. Pour éviter le moindre accident, il est primordial d’utiliser du matériel approprié et notamment une signalisation de qualité. En mettant en place toutes les précautions, vous diminuez grandement le risque d’accident et vous êtes en adéquation avec la législation. Alors pour ne pas commettre d’erreur, rendez-vous sur un site spécialisé et consultez la gamme disponible.