Le métier de maçon embauche en masse partout en France

Domaine d’activité inhérent au bâtiment et à la construction, la maçonnerie suscite l’engouement de certains adolescents dès la sortie du collège. Quelles formations pour devenir maçon ? Qu’en est-il des débouchés après formation ?

Maçonnerie, un métier porteur

Le secteur du bâtiment fait montre d’un certain dynamisme au fil des années. Beaucoup d’entrepreneurs et particuliers optent pour la construction de logements ou de locaux professionnels. Les raisons de ce choix sont les avantages fiscaux et les aides divers comme le PTZ+. Partant des chiffres de la Fédération française du bâtiment, environ 100 000 postes du secteur du bâtiment sont vacants chaque année. Les recrutements concernent environ 60 000 demandeurs d’emploi du bâtiment et de la construction par an dont des maçons. Ainsi, le métier de maçon à un bel avenir devant lui. Il faut toutefois de la motivation, du dynamisme et de la persévérance pour réussir dans ce métier.

Les tâches et fonctions d’un maçon

Le maçon s’occupe des gros œuvres et de l’ossature d’une maison à construire. Il met en place les structures porteuses. Ce professionnel s’occupe des fondations, dalle et plancher, piliers et murs, ouvertures des portes et fenêtres… Dans cette optique, le maçon réunit des compétences techniques et pratiques comme la composition et usage de ciment, plâtre, béton, résine…Dans l’exercice de son travail, ce professionnel peut être amené à construire une maison traditionnelle, une maison moderne, une maison aux normes écologiques, etc. Ce métier requiert de la polyvalence et un véritable savoir-faire manuel.

Comment devenir maçon ?

Comme pour tout travail, il faut d’abord une certaine dose de passion pour le bâtiment et la construction. C’est la qualité principale permettant de réussir dans le métier de maçon. Après, il y a les formations. Les jeunes peuvent s’orienter vers ce métier en sortant du collège. Ils peuvent alors suivre des formations en vue de l’obtention d’un CAP maçon, CAP constructeur en béton armé du bâtiment, CAP constructeur en ouvrages d’art. Ceux qui ont un niveau bac peuvent suivre une formation pour l’obtention de BP métiers de la pierre, BP maçon, TP chef d’équipe gros œuvre… Pour un diplôme de niveau supérieur, il convient de suivre une formation permettant l’obtention d’un BTS bâtiment. Après formation, le maçon peut exercer en freelance pour le compte des particuliers et professionnels. Il peut travailler dans une entreprise du bâtiment en CDD ou CDI. Il a encore la possibilité de créer lui-même sa propre entreprise et ainsi devenir recruteur.

Électricien du bâtiment : le deuxième métier pourvoyeur d’emploi dans le BTP
Tendance isolation et rénovation énergétique : les métiers concernés